SomaDetect analyse plus de lait, en quelques secondes


Équiper l’étable d’un système de détection haute technologie.

SomaDetect À la fin de sa présentation lors du concours pour entreprises en démarrage de 43North, en octobre dernier, Bethany Deshpande a été stupéfaite de la réaction du public. « Je pensais qu’on me huait », se souvient la fondatrice de SomaDetect.

Or, la foule de Buffalo, dans l’État de New York, ne huait pas. Plutôt, elle meuglait, démontrant ainsi son soutien pour la technologie de contrôle du lait de l’entreprise. À la fin de la soirée, SomaDetect avait remporté le prix du public et le grand prix d’un million de dollars.

Ces récompenses sont bien méritées. La technologie de SomaDetect promet de révolutionner la façon dont les agriculteurs reçoivent l’information relative à leurs troupeaux et au lait qu’ils produisent. Fixé directement dans le système de traite, l’appareil compact s’appuie sur des capteurs optiques, la vision artificielle et l’apprentissage machine pour mesurer des indicateurs importants, comme la teneur en gras, en protéines et en cellules somatiques, dans le lait de chaque vache, à chaque traite, et ce, sans utiliser de produits chimiques. Les résultats sont transmis en quelques secondes seulement, alors qu’il faut habituellement quelques jours pour faire analyser des échantillons dans un laboratoire.

Ainsi, SomaDetect détecte les maladies plus tôt et garantit que seul le lait de qualité supérieure parvient à la cuve à lait. « C’est comme si nous pouvions détecter un virus en tant que rhume plutôt qu’en tant que pneumonie », explique Mme Deshpande. C’est mieux pour la santé des vaches, et pour la rentabilité de l’agriculteur.

Bien que SomaDetect ait été officiellement fondée en 2016, le père de Mme Deshpande avait commencé à mettre au point les capteurs brevetés de la technologie dans le sous-sol de la maison familiale, alors qu’elle était encore enfant. Une fois que l’invention fut prête à être commercialisée, le père s’est tourné vers sa fille dotée d’un esprit entrepreneurial.

Mme Deshpande a sauté sur l’occasion, sachant toutefois qu’elle aurait besoin d’aide pour naviguer dans le monde de l’industrie laitière, qui lui était inconnu. Elle a donc fait appel aux experts de la société Bioenterprise. « Le Canada est en bonne position pour devenir chef de file dans le secteur des technologies agricoles », affirme Mme Deshpande. « Bioenterprise le comprend. »

L’accélérateur d’entreprises du secteur des technologies agricoles a octroyé des fonds, a fourni des services de mentorat et a présenté l’entrepreneure à des partenaires stratégiques. Bioenterprise l’a également aidée à se préparer pour présenter son entreprise à des investisseurs, notamment en révisant ses documents de présentation, en organisant des sessions de répétition et en offrant de la rétroaction sur l’évaluation et les états financiers de l’entreprise. « Ce genre de soutien est indispensable », dit-elle. « C’est ce qui fait toute la différence. »

En plus de sa grande victoire à Buffalo, Mme Deshpande a remporté le premier prix de 50 000 $ au concours de Communitech, à Kitchener/Waterloo, ainsi que le prix de 5 000 $ pour la meilleure présentation au 2017 Ag Innovation Showcase, au Missouri.

Aujourd’hui, l’équipe de huit personnes procède à la mise à l’essai de la technologie, planifie la logistique relative à la fabrication et franchit un à un les obstacles réglementaires nécessaires à la mise en marché de l’appareil. Avec des bureaux à Fredericton et à Buffalo, ainsi que des clients potentiels partout dans le monde, l’entreprise a parcouru beaucoup de chemin depuis l’époque du sous-sol de la maison familiale. « C’est une aventure pleine de rebondissements, mais elle est formidable », conclut-elle.


somadetect.com

 


Tell us about your business and we will tell you how we can help.

APPLY NOW